Contact

Rapprochement des tarifs spéciaux

Le rapprochement des tarifs spéciaux (SPR - Special Pricing Reconciliation) est un service tiers indépendant qui rationalise le processus de gestion des accords tarifaires spéciaux entre les fournisseurs et les distributeurs. Le service SPR Datalliance transforme cette activité stratégique, mais parfois fastidieuse, en un processus métier collaboratif qui permet aux partenaires de travailler ensemble plus efficacement afin de mieux répondre aux opportunités du marché, tout en réduisant leurs frais d’exploitation respectifs.

Avec le service SPR Datalliance :

  • Les fournisseurs et les distributeurs utilisent un système commun qui exécute automatiquement tous les calculs de remboursement pertinents en fonction des informations fournies par les deux parties.
  • Chaque partie ne doit soumettre que les informations qu’elle tient normalement à jour, éliminant ainsi la nécessité d’acquérir et traiter les données de l’autre partie.
  • Le système ne calcule qu’un seul chiffre, éliminant ainsi le besoin de comparer et rapprocher différents calculs.

Les deux parties peuvent avoir confiance dans les montants de remboursement calculés, dans la mesure où le processus est entièrement transparent, avec une seule déclaration de conditions et des pistes d’audit détaillées.

Le défi des accords tarifaires spéciaux

Les fournisseurs proposent souvent des remboursements, des crédits ou des remises aux distributeurs lorsqu’ils vendent aux clients des produits faisant l’objet d’accords tarifaires spéciaux.

Bien que ce processus puisse sembler simple à première vue, il nécessite de comparer d’importants volumes de données de vente aux conditions des différents accords afin de déterminer les remboursements appropriés. Les risques d’incohérences sont nombreux quant aux numéros de pièce, identifiants clients et autres données liées aux conditions des accords. Le processus est souvent lent, fastidieux et propice aux erreurs, il exige beaucoup de travail et peut prêter à débat entre les deux parties. Les distributeurs se demandent parfois s’ils reçoivent bien tous les remboursements auxquels ils ont droit, et il est difficile pour les fournisseurs de s’assurer que toutes les réclamations sont valides.

Chaque partie utilisant ses propres systèmes, feuilles de calcul ou processus manuels pour calculer les remboursements, il n’est pas surprenant qu’elles ne soient pas toujours d’accord. Les cycles ininterrompus de réclamations, d’audit et de litige sont frustrants pour les deux parties et leur font perdre un temps précieux.